BEL-ENFANT DE LA LARME (11)

Sept contes roumains
par Jules Brun et Leo Bachelin

*

A peine assoupi, Fêt-Frumos, couché non loin de l’esclave, perçut une soudaine clarté à travers ses paupières dormantes. Il crut voir la lune, dont l’orbe grandissait, grandissait toujours, se rapprocher de lui, jusqu’à ce qu’elle parut comme une Jérusalem céleste suspendue dans le ciel, couronnée de tours d’ivoire, peuplée de palais aux façades de marbre, dont les mille fenêtres s’allumaient de roses lueurs. Une voie magnifique, pavée d’argent, sablée de poudre de soleil, la reliait à la terre.
Des quatre vents du désert surgissaient de longues files de fantômes, aux chefs desséchés, drapés d’amples manteaux tissés de fil d’argent, au travers desquels perçaient leurs ossements blanchis. Leurs fronts étaient ceints de rayons et de pointes dorées. On les voyait avancer processionnellement, dans la plaine dénudée, en caravanes sans fin, puis suivre la voie magnifique qui allait se perdre dans les palais de marbre de la cité lunaire, au bruit d’une harmonie étrange comme celle qui chante dans les songes (1).

Continuer la lecture de BEL-ENFANT DE LA LARME (11)