Le conte de Toderică

Corneliu Bărbulescu

Le conte de Toderică

Il était une fois dans un village caché entre les vallées, dans les montagnes, un homme très pauvre, père de trois fils. Pour les nourrir – la mère des enfants était décédée- le pauvre homme travailla toute sa vie pour les autres avec de petits moyens, en se trouvant parfois dans le besoin. Ainsi, difficilement, il vit ses fils grandir.
Puis, l’homme prit de l’âge, il ne pouvait plus travailler et pensait obtenir de l’aide de la part de ses enfants pour qui il avait tant travaillé et perdu la santé.
Façon de parler… dès que les deux plus grands garçons se sont vus grandir des ailes, ils ont commencé à circuler avec les commerçants à travers le monde et cherchèrent à gagner sou après sou en truquant les comptes ou en volant au pesage des marchandises. En vain le vieil homme leur disait qu’il n’était pas bien de procéder ainsi, en vain il leur conseillait de s’occuper de leur maison, les fils n’écoutaient pas et leurs pensées n’allaient qu’à leur fortune. Ils ne suivaient pas les conseils de leur vieux père, ils ne lui apportaient aucune aide en le laissant mourir de faim, lui et leur petit frère, Toader, qui avait à peine quatorze ans et se trouvait être le seul appui pour les vieux jours de son père. Petit comme il était, Todericǎ était beaucoup plus apprécié que ses frères, parce qu’il était sage, travailleur, obéissant, respectueux et honnête.
Avec ses faibles forces, il travaillait tantôt ici, tantôt là, chez les uns ou chez les autres pour gagner un peu d’argent et pouvoir ramener à manger à son vieux père. Tous les gens du village l’appréciaient et l’aimaient bien.

Continuer la lecture de Le conte de Toderică

Publicités