Sur le chemin fleuri…

Nicole Pottier

Nicole Pottier

Sur le chemin fleuri…

« Partager l’essentiel, et franchir des marches….
dans la joie, dans le rire, dans la confiance.
« 

pe drumul înflorit
îmi vorbeşte dulce
copilul din tine *

J’ai reçu en cadeau une très jolie croix en bois, sur laquelle est dessinée une myriade de petites fleurs blanches. Cet objet m’a particulièrement plu et l’attention de l’amie qui me l’a envoyé, m’a touchée. A chaque fois que je le vois, que je le contemple, je pense bien évidemment à mon amie et à cette relation de donner et recevoir. 
« Intr-adevar primim ceea ce daruim. » En vérité, nous recevons ce que nous donnons.
Les lois de l’univers s’appliquent à tous les niveaux de la création : du plus petit élément sur terre au plus grand corps constitué de l’univers, du microcosmos au macrocosmos. Tout est en relation. Nous sommes au coeur d’un grand partage, toujours en mouvement. Vouloir « fixer » un élément, c’est interrompre sa course, d’une certaine manière c’est lui ôter la vie. Dans une relation, cela peut signifier une attitude mortifère envers autrui. Car donner à l’autre, c’est entrer en relation avec lui, c’est partager pour ajouter et non pour retirer. C’est augmenter ce mouvement qui nous fait vivre, c’est augmenter la joie dans l’univers, c’est faire grandir l’étoile en nous, faire grandir l’enfant en nous pour qu’il devienne homme – heureux, fécond, accompli.(1) Donner pleinement, c’est accorder encore plus de liberté, c’est délier. Délier de l’ego qui accapare la liberté de l’autre et veut un éphémère pouvoir personnel. Se lier à l’autre, se délier de l’ego, c’est le premier pas sur la voie de la libération.

Entrer en relation, c’est aussi se relier.
Cela signifie un acte d’attachement, de rapprochement, de communion. C’est un acte d’union. L’union de deux esprits, de deux volontés pour parvenir à un meilleur entendement,  et une bonne entente. Il faut donc une écoute. Une écoute réelle, qui nous conduit sur le chemin du respect bien sûr, et d’un partage mutuel de valeurs. Il n’y a pas de rapport de domination, mais une communication d’égal à égal en toute confiance entre deux personnes responsables et attentives l’une à l’autre.
Je pense que se relier à Dieu demande un effort de conscience, dans lequel il faut faire la paix avec soi-même – laisser venir le silence – pour parvenir à un certain état de pureté où le Divin peut se faire entendre en soi. L’univers est l’écho de nos pensées et de nos actions. Si nous parvenons à garder une conduite juste dans notre vie, nous contribuons à l’harmonie universelle, où la beauté et la joie rayonnent.
Lorsque je contemple cette croix si joliment fleurie, je me sens complètement libre et reliée, dans un espace infini où peut surgir un sentiment très pur de joie authentique et sincère qui jaillit de la source de mon coeur. Je sais qu’à mon tour, je peux donner, parce que j’ai reçu pleinement ce cadeau, cette offrande, et sur un plan symbolique, l’amour en moi augmente.

drumul inflorit
* Sur le chemin fleuri
l’enfant qui est en toi
me parle doucement

*

(1) : « The Child is Father of the Man« , William Wordsworth (The Rainbow)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s