Chant d’hiver

Nichita Stănescu

Cântec de iarnă

Eşti atât de frumoasă, iarna!
Câmpul întins pe spate, lângă orizont,
şi copacii opriţi, din fuga crivăţului…
Îmi tremură nările
şi nici o mireasmă,
şi nici o boare,
doar mirosul îndepărtat, de gheaţă,
al sorilor.
Ce limpezi sunt mâinile tale, iarna!
Şi nu trece nimeni
doar sorii albi se rotesc liniştit, idolatru
şi gândul creşte-n ceruri
sonorizând copacii
câte doi,
câte patru

*

Chant d’hiver

Tu es si belle, en hiver!
Le champ, étendu sur le dos, près de l’horizon,
et les arbres figés, dans la fuite de la bise…..
Mes narines frémissent
mais aucun parfum,
mais aucune brise,
seule l’odeur lointaine et glacée
des soleils.
Comme tes mains sont claires, en hiver!
Personne ne passe
Seuls les soleils blancs tournent tranquilles, idolâtres
et la pensée s’accroît jusqu’aux cieux
donnant des sons aux arbres
deux par deux
quatre par quatre.

Traduction : Virginia Popescu, Nicole Pottier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s