L’ auberge

Rumi

Djalāl ad-Dīn Muḥammad Rūmī

The guest house

This being human is a guest house.
Every morning a new arrival.
A joy, a depression, a meanness,
some momentary awareness comes
as an unexpected visitor.

Welcome and entertain them all!
Even if they are a crowd of sorrows,
who violently sweep your house
empty of its furniture,
still, treat each guest honorably.
He may be clearing you out
for some new delight.

The dark thought, the shame, the malice.
meet them at the door laughing and invite them in.

Be grateful for whoever comes,
because each has been sent
as a guide from beyond.

Translation : Coleman Barks

L’ auberge

Ce fait d’être humain est une auberge.
Chaque matin, du nouveau.

Une joie, une déprime, une rancoeur,
ou une prise de conscience momentanée surviennent
tel un visiteur inattendu.

Accueille et reçois-les tous,
même si c’est une troupe de chagrins
qui vident violemment ta maison
de tout son ameublement.
Traite honorablement, pourtant,
chacun de tes hôtes.
Il se pourrait qu’ils fassent place
à quelque nouvelle joie.

La sombre pensée, la honte, la malice,
ouvre-leur ta porte en riant et invite-les à entrer.

Sois reconnaissant à tous ceux qui viennent.
Car chacun t’a été envoyé
comme un guide de l’au-delà.

Publicités

2 réflexions sur “L’ auberge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s