Pour vénérer les simples jours

Emily Dickinson

To venerate the simple days
Which lead the seasons by,
Needs but to rerhember
That from you or me
They may take the trifle
Termed mortality !

To invest existence with a stately air,
Needs but to remember
That the acorn there
Is the egg of forests
For the upper air !

Pour vénérer les simples jours
Qui emmènent les saisons,
Il suffit que tu te souviennes
Que de toi ou de moi
Ils peuvent prendre cette babiole
Appelée mortalité !

Pour revêtir l’existence d’un air majestueux
Il suffit que tu te souviennes
Que le gland là-bas
Est l’oeuf des forêts
Pour le haut de l’air.

Traduction : Pierre Messiaen

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s