Mélancolie

Lucian Blaga

Melancolie

Un vânt răzleţ îşi şterge lacrimile reci pe geamuri.
Plouă.
Tristeţi nedesluşite-mi vin, dar toată durerea,
ce-o simt n-o simt în mine,
în inimă,
în piept,
ci-n picurii de ploaie care curg.
Şi altoită pe fiinţa mea imensa lume
cu toamna şi cu seara ei
mă doare ca o rană.
Spre munţi trec nori cu ugerele pline.
Şi plouă.

*

Mélancolie

Un vent solitaire essuie ses froides larmes contre la vitre.
Il pleut.
De vagues tristesses m’envahissent, mais toute cette souffrance
que je ressens, je ne la ressens pas en moi,
dans mon coeur,
dans ma poitrine,
mais dans les gouttes de pluie qui ruissellent.
Et greffé en mon être, le monde immense
dans son automne et sa soirée
me fait mal telle une blessure.
Des nuages aux pis bien remplis se dirigent vers les montagnes.
Il pleut.

Traduction:  Virginia Popescu, Nicole Pottier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s