Histoire sentimentale

Nichita Stănescu

Poveste sentimentală

Pe urmă ne vedeam din ce în ce mai des.
Eu stăteam la o margine-a orei,
tu – la cealaltă,
ca două toarte de amforă.
Numai cuvintele zburau intre noi,
înainte şi înapoi.
Vârtejul lor putea fi aproape zărit,
şi deodată,
îmi lăsam un genunchi,
iar cotul mi-infigeam în pământ,
numai ca să privesc iarba-nclinată
de caderea vreunui cuvânt,
ca pe sub laba unui leu alergând.
Cuvintele se roteau, se roteau între noi,
înainte şi înapoi,
şi cu cât te iubeam mai mult, cu atât
repetau, într-un vârtej aproape văzut,
structura materiei, de la-nceput.

*

Histoire sentimentale

Puis, nous nous voyions de plus en plus souvent.
Je me tenais sur un bord de l’heure,
Toi sur l’autre bord,
comme les deux anses d’une amphore.
Seuls les mots volaient entre nous,
en avant et en arrière.
on pouvait presque apercevoir leur tourbillon
et brusquement,
je mettais un genou à terre
m’appuyant sur le coude
pour regarder l’herbe inclinée
par une parole qui tombait,
comme sous la patte d’un lion qui courait.
Les mots tournaient et retournaient entre nous,
en avant et en arrière.
Plus je t’aimais,
plus ils reprenaient,
dans un tourbillon presque visible,
la structure de la matière depuis le tout-début.

Traduction: Virginia Popescu, Nicole Pottier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s