Bourgeons

Lucian Blaga

Mugurii

Un vânt de seară
aprins sărută cerul la apus
şi-i scoate ruji de sânge pe obraji.
Trântit în iarbă rup cu dinţii –­
gândind aiurea — mugurii
unui vlăstar primăvăratic.
Îmi zic: “Din muguri
amari înfloresc potire grele de nectar”
şi cald din temelii tresar
de-amarul tinerelor mele patimi.
(1919)

*

Bourgeons

Un vent du soir,
embrasse fougueusement le ciel au couchant,
empourprant ses joues.
Etendu dans l’herbe, mes pensées ailleurs,
je romps entre mes dents
les bourgeons d’une brindille printanière.
Je me dis : « De ces bourgeons amers
vont s’épanouir de lourdes corolles de nectar ».
et en mon for intérieur je frissonne fortement
sous l’amertume de mes jeunes passions.

Traduction : Virginia Popescu, Nicole Pottier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s