Qu’en est-il du Temps ?

Khalil Gibran

Time

And an astronomer said, « Master, what of Time? »
And he answered:
You would measure time the measureless and the immeasurable.
You would adjust your conduct and even direct the course of your spirit according to hours and seasons.
Of time you would make a stream upon whose bank you would sit and watch its flowing.

Yet the timeless in you is aware of life’s timelessness,
And knows that yesterday is but today’s memory and tomorrow is today’s dream.
And that that which sings and contemplates in you is still dwelling within the bounds of that first moment which scattered the stars into space.
Who among you does not feel that his power to love is boundless?
And yet who does not feel that very love, though boundless, encompassed within the centre of his being, and moving not form love thought to love thought, nor from love deeds to other love deeds?
And is not time even as love is, undivided and paceless?

But if in you thought you must measure time into seasons, let each season encircle all the other seasons,
And let today embrace the past with remembrance and the future with longing.

*

Qu’en est-il du Temps ?

Et il répondit :
Vous voudriez mesurer le temps, l’infini et l’incommensurable.
Vous voudriez adapter votre conduite et même diriger le cours de votre esprit selon des heures et des saisons.
Du temps vous feriez une rivière au bord de laquelle vous vous assoiriez pour observer son cours.

Cependant l’intemporel en vous est conscient de l’intemporalité de la vie,
Et sait qu’aujourd’hui n’est que le souvenir de d’hier, et demain, le rêve d’aujourd’hui.
Et que ce qui chante et contemple en vous est encore fixé dans les limites de ce premier instant qui sema les étoiles dans l’espace.
Qui parmi vous ne sent que son pouvoir d’aimer est illimité ?
Et cependant qui ne sent ce même amour quoique illimité, enfermé au centre de son être, et ne procédant pas d’une pensée d’amour à une pensée d’amour, ni d’un geste d’amour à un autre geste d’amour ?
Et le temps n’est-il pas comme est l’amour, indivisible et immobile ?

Mais si dans votre pensée vous devez mesurer le temps en saisons, que chaque saison enveloppe toutes les autres.
Et qu’aujourd’hui embrasse le passé avec souvenir et le futur avec aspiration.

Traduction : Camille Aboussouan, Claire Dubois

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s