Des musiciens luttent partout

Emily Dickinson

Musicians wrestle everywhere—
All day—among the crowded air
I hear the silver strife—
And—walking—long before the morn—
Such transport breaks upon the town
I think it that « New Life »!

If is not Bird—it has no nest—
Nor « Band »—in brass and scarlet—drest—
Nor Tamborin—nor Man—
It is not Hymn from pulpit read—
The « Morning Stars » the Treble led
On Time’s first Afternoon!

Some—say—it is « the Spheres »—at play!
Some say that bright Majority
Of vanished Dames—and Men!
Some—think it service in the place
Where we—with late—celestial face—
Please God—shall Ascertain!
*

Des musiciens luttent partout ;
Tout le jour, dans l’air populeux,
J’entends la joute argentine ;
Eveillé longtemps avant l’aube,
Un tel transport éclate sur la ville
Que je pense que c’est la vie nouvelle !

Cette vie n’est pas un oiseau, elle n’a pas de nid
Ni un orchestre, vêtu d’airain et de pourpre,
Ni un tambourin, ni un homme ;
Elle n’est pas un hymne lu du haut d’une chaire,
Les étoiles du matin chantaient le soprano
Sur le premier après-midi du temps !

Certains disent que les sphères s’amusent !
Certains disent que c’est la brillante foule
Des femmes et des hommes disparus !
Certains croient que c’est le service à l’endroit
Où nous, avec un visage tardif et céleste,
S’il plaît à Dieu, connaîtrons la vérité !

Traduction : Pierre Messiaen

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s