La beauté vraie

William Wordsworth

William Wordsworth

Let other bards of angels sing

Let other bards of angels sing,
Bright suns without a spot;
But thou art no such perfect thing :
Rejoice that thou art not!

Heed not tho’ none should call thee fair;
So, Mary, let it be
If nought in loveliness compare
With what thou art to me.

True beauty dwells in deep retreats,
Whose veil is unremoved
Till heart with heart in concord beats,
And the lover is beloved.

*

La beauté vraie

D’autres bardes chantent la femme
Ange sans tache, astre éclatant !
Ce radieux être, ô chère âme,
Tu ne l’es point, réjouis-t’en.

Le monde ne te croit pas belle ;
Qu’importe ce qu’il dit et voit
Si rien ailleurs ne me révèle
Le charme que je sais en toi !

La Beauté vraie échappe au monde;
Pour lever son voile fermé
Il faut qu’au coeur le coeur réponde,
Il faut que l’aimant soit l’aimé.

Traduction : Emile Legouis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s