La lumière

Lucian Blaga

Lumina

Lumina ce-o simt
năvălindu-mi în piept când te vad,
oare nu e un strop din lumina
creată în ziua dintâi,
din lumina aceea-nsetată adânc de viaţă?
Nimicul zăcea-n agonie
când singur plutea-ntuneric şi dat-a
un semn Nepătrunsul:
“Să fie lumină!”
O mare
şi-un vifor nebun de lumină
facutu-s-a-n clipa:
o sete era de pacate, de-aventuri, de doruri, de patimi,
o sete de lume şi soare.
Dar unde-a pierit orbitoarea
lumină de-atunci – cine ştie?
Lumina ce-o simt năvălindu-mi
în piept când te vad – minunato,
e poate ca ultimul strop
din lumina creată în ziua dintâi.

La lumière

La lumière
qui inonde mon coeur à ta vue,
n’est-elle pas une goutte de la lumière
créée au tout début,
de cette lumière si profondément assoiffée de vie ?
Le chaos agonisait encore,
lorsque planant tout seul dans le noir
l’Impénétrable fit signe :
« Que la lumière soit ! »
Un orage
et une mer de clarté
surgirent en un instant:
Une soif de péchés, de désirs, d’élans, de passions,
une soif de monde, de soleil.
Mais où s’est évanouie,
l’aveuglante lumière d’alors ? – Qui le sait ?
La lumière
qui inonde mon coeur à ta vue – ô, merveille,
est peut-être la dernière goutte
de la lumière créée par Dieu au tout début.

(Traduction : Virginia Popescu, Nicole Pottier)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s