Poésie intérieure

William Wordsworth

William Wordsworth

The Inner Vision

Most sweet it is with unuplifted eyes
To pace the ground, if path be there or none,
While a fair region round the traveler lies
Which he forbears again to look upon;
Pleased rather with some soft ideal scene,
The work of Fancy, or some happy tone
Of meditation, slipping in between
The beauty coming and the beauty gone.
-If Thought and Love desert us, from that day
Let us break off all commerce with the Muse:
With Thought and Love companions of our way –
Whate’er the senses take or may refuse, –
The Mind’s internal heaven shall shed her dews
Of inspiration on the humblest day.

*

Poésie intérieure

Il est doux de marcher tenant baissés les yeux
Sur le sentier bordant le bois ou la prairie,
Mais sachant la campagne autour de soi fleurie
Et sans le voir sentant le sourire des cieux;
Cependant qu’une molle et lente rêverie
Envahissant notre âme heureuse par degrés
S’insinue entre les beaux sites admirés
Et glisse au milieu d’eux son décor de féerie.
Poète, brise avec la muse, dès le jour
Où s’éloignent de toi la Pensée et l’Amour.
As-tu pour compagnons l’Amour et la Pensée,
Qu’importe si tes yeux sont clos ou grands ouverts!
Le ciel intérieur répandra la rosée
De l’inspiration sur tes plus humbles vers.

Traduction : Emile Legouis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s