Mémoire

Octavian Paler

Memorie

O pasăre cu o singură aripă
şi cu alta transformată în lanţ,
o pasăre cu o aripă rămasă să spere
şi alta pe care o târăşte în zbor,
o pasăre-mi trece noaptea prin somn
şi dimineaţa o găsesc răstignită
în acelaşi loc unde seara
am lăsat-o
lovindu-şi lanţul cu aripa.

Mémoire

Un oiseau avec une seule aile
et l’autre transformée en chaîne,
un oiseau avec une aile restée à espérer,
et une autre qu’il traîne dans son vol,
chaque nuit un oiseau traverse mon sommeil
et à l’aube je le trouve crucifié
au même endroit où le soir
je le laisse
frappant sa chaîne de son aile.

Traduction : Virginia Popescu, Nicole Pottier

Paru dans la revue Axioma

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s