BEL-ENFANT DE LA LARME (8)

Sept contes roumains
par Jules Brun et Leo Bachelin

*

Ensuite il songea qu’il avait promis d’enlever la fille de Génar; or, la promesse d’un brave ne ment pas. Vers le soir; pour la troisième fois, il reprit la route du château-fort, dont la tour gigantesque se profilait au septentrion.
Il passa le fossé. La fille de Génar pleurait; mais dès qu’elle vit Fêt-Frumos et qu’elle sut le miracle de sa résurrection, son visage se rasséréna.
— Pour m’enlever, dit-elle, il te faudrait un cheval semblable à celui de mon père, un cheval à deux âmes.
— Oui, mais où le prendre?
— Dès ce soir je m’informerai, afin que tu puisses en avoir un. En attendant, pour te cacher à tous les regards, je m’en vais te changer en fleur.
La jeune fille récita à voix basse une formule magique, et au moment où elle le baisait au front Fét-Frumos se trouva mué en une fleur rouge, rouge comme une cerise mûre. Elle plaça cette fleur sur la fenêtre, parmi des pots de verveine et de basilic, et éveilla de ses chansons joyeuses les échos endormis du château paternel.
A cet instant, Génar entra.
— Pourquoi si gaie, fillette? demanda-t-il.
— Parce que Fêt-Frumos n’est plus là pour m’ennuyer, répondit-elle avec une moue espiègle.
Ils soupèrent.
— Dis, papa, interrogea la fille, d’où as-tu donc ce grand cheval que tu montes à la chasse?
— Que t’importe? fit-il en fronçant le sourcil.
— Mon Dieu, pure curiosité, puisqu’il n’y a plus de Fêt-Frumos.
— Oh! si ça t’amuse, voici. — Et tout en parlant, il jetait des os aux sept têtes du mâtin, qui se les disputaient. — Loin d’ici, près de la mer, habite une vieille femme qui a sept juments. Elle ne garde qu’une année, une année de trois jours, ceux qui sont chargés de les panser ; si elle est satisfaite du service, elle les rémunère en leur laissant choisir un poulain de son écurie; sinon, elle les tue et plante leur tête au bout d’un pieu. Mais la rusée a soin, quand elle règle ses comptes, de retirer les âmes de tous les poulains de Técurie, pour les loger en bloc dans le corps d’un vieux cheval qu’elle tient en réserve; de telle sorte, le choix fait, le serviteur fidèle se trouve nanti d’une bête sans âme, pire que la dernière rosse. La grande affaire, tu l’as compris, bichette, c’est de…
A ce moment, le matin grogna de mécontentement. Génar se mordit la langue, craignant d’avoir trop parlé.
Il prononça trois mots mystérieux, et la jeune fille regarda longuement son père dans les yeux, — comme, au réveil, on cherche à ressaisir les lambeaux d’un rêve fugace. Elle avait tout oublié. Mais, sur la fenêtre, la fleur veillait à travers ses branchettes feuillues, comme une rouge étoile à travers les déchirures des nuages.

à suivre…
BEL-ENFANT DE LA LARME (9)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s